Tél : 06.51.33.33.41

Passerelles

Passerelle A2 -> A (Tarifs en fin d’article) <- cliquez là.
 

 Programme de formation pour le passage de la catégorie A2 du permis de conduire à la catégorie A  

 Cette formation est réalisée sous la présence constante et effective de l’enseignant titulaire de l’autorisation d’enseigner la conduite des motocyclettes.

Elle s’inscrit dans une démarche « post-permis » et a notamment pour objectifs :

  • d’amener à la compréhension d’apports théoriques essentiels et/ou spécifiques, à la pratique sécuritaire de la conduite d’une motocyclette de grosse cylindrée ;
  • de comprendre l’utilité de maîtriser les savoir-faire et techniques simples mais indispensables à la pratique sécuritaire de la conduite d’une motocyclette de grosse cylindrée ;

–   de travailler, notamment sur le processus détection-analyse-décision et action, dans le cadre d’un audit de conduite.

 

                                     SEQUENCE 1 : théorie – durée : 2 heures

Présentation – Explications et échanges sur les thèmes suivants : accidentalité – détectabilité – vitesse – conduite et produits psychoactifs.

Présentation– L'(es) élève(s) est (sont) amené(s) à s’exprimer sur leurs pratiques et expériences de la conduite moto (sous forme d’un tour de table en cas de formation collective) à partir des éléments suivants : type de permis détenu(s) et année(s) d’obtention, nombre de km parcourus/an, type de motocyclette(s) utilisée(s), perception des dangers de la route, attentes à l’égard du stage,…).

Accidentalité – Vitesse – Détectabilité

  • Présentation, par l’enseignant, des statistiques globales de l’accidentalité routière et de celles spécifiques à la conduite des motocyclettes.
  • Sensibilisation aux risques spécifiques à la conduite des motocyclettes et aux quatre principaux cas d’accidents impliquant les motocyclettes.
  • Explication et échanges sur les comportements par rapport au phénomène vitesse :
  • Vitesse et perception visuelle ;
  • Vitesse et trajectoire : regard, freinage, maintien de l’allure et accélération ;
  • Vitesse et conséquences sur l’équilibre, la force centrifuge, le freinage, l’adhérence.
  • Explication et échanges sur les raisons du caractère indispensable du port des équipements de protection pour la sécurité et sur les conséquences, pour l’intégrité physique du motard, de l’absence d’équipement ou d’un équipement inadapté en cas d’accident et/ou de chute.

Conduite et produits psychoactifs

  • Statistiques : lien entre produits psychoactifs (notamment alcool, drogues et médicaments) et accidentalité routière.
  • Explications et échanges sur les effets psychologiques et physiologiques des produits psychoactifs dans le cadre de la conduite..
  • Les sanctions.

 

                               SEQUENCE 2 : Maniabilité hors circulation – durée : 2 heures

(Durant cette séquence, chaque élève doit disposer d’une motocyclette)

 

L’objectif de cette séquence n’est pas de reproduire les exercices exigés lors de la formation en vue de l’obtention du permis de conduire de la catégorie A2.

 

Il s’agit de s’adapter à un nouveau véhicule (puissance accrue, poids, réactions modifiées à l’accélération et au freinage…) et surtout de démontrer la nécessité d’anticiper et d’adapter son comportement pour éviter la gestion de situations dangereuses. La réalisation des exercices est laissée au choix du formateur, à partir des thématiques listées ci-dessous ; ces exercices peuvent être réalisés sans et avec passager.

– Explications et travail sur les situations de  « tourne à droite » et de « tourne à gauche » :

  • mouvements et positionnements du regard ;
  • mouvements et positionnements de la tête et du corps ;
  • réalisation d’exercices pour tourner à gauche et à droite d’une main ;
  • comprendre l’utilité du slalom au regard de la réalité des situations rencontrées en circulation et réalisation d’exercices.

– Explications et travail sur le freinage  :

  • utilisation du frein avant et du frein arrière, de façon dissociée ;
  • utilisation du frein avant et arrière, de façon concomitante ;
  • explications sur le transfert des masses ;
  • comment s’arrêter et repartir en courbe.

– Explications et travail sur le contre-braquage :

  • réalisation d’exercices sur l’inclinaison de la machine : travail du guidon, des pieds et des genoux.

 

   SEQUENCE 3 : circulation + clôture de la formation – durée : 3 heures  

Circulation :

L’objectif de cette séquence est de réaliser un audit de la conduite des élèves, principalement axé sur la perception, l’analyse, la prise de décision et l’action.

  • La séquence de circulation s’effectue avec un maximum de quatre élèves.
  • Dans le véhicule suiveur prend(nent) place, l’enseignant, installé au poste de conduite, en liaison radio avec l’élève conducteur de la motocyclette ainsi que, le cas échéant, au maximum trois autres élèves en situation d’écoute pédagogique.
  • Chaque élève effectue 30 minutes au minimum de conduite à l’issue desquelles 10 minutes seront consacrées au bilan de sa prestation.

Ce bilan comprend :

  • le ressenti de l’élève sur sa prestation ;
  • dans le cas d’une formation collective, un échange avec les autres élèves sur ce qu’ils ont perçu de la prestation ;
  • un bilan de cette prestation, réalisé par l’enseignant de la conduite, selon toute méthode à sa convenance, accompagné d’explications et de conseils en lien avec la conduite de motocyclettes de cylindrée importante.



TARIFS


  • FORMATION TRADITIONNELLE

    • 5 Heures de conduite
    • 2 Heures de Sensibilisation

    199 € *

    * (Pour nos anciens élèves : 179 €)

Passerelle A automatique -> A

 LA PASSERELLE DES PERMIS MOTO « AUTOMATIQUE » POUR LA CONDUITE DES DEUX-ROUES À BOITE MÉCANIQUE.

Faire supprimer le code restrictif « 78 » sur un permis moto.

L’une des innovations du tout nouveau permis moto 2013 est de pouvoir passer les trois catégories A, A2 et A1 sur un deux-roues à boîte automatique, comme un scooter ou une moto sans embrayage. Dans ce cas, le permis mentionne le code restrictif 78, n’autorisant que la conduite de ces véhicules et interdit l’accès à ceux équipés d’une boîte mécanique. Néanmoins il existe une passerelle pour pouvoir finalement conduire tous les deux-roues à partir d’un permis automatique « code 78 ». Cette régulation est un examen très simplifié du permis.

En plus de la mise en place des nouveaux permis automatique, la possibilité d’une passerelle vers un permis moto normal et sans restriction a été intelligemment instaurée en 2013. Dans le détail, le concept de la passerelle existe déjà avec le permis B voiture entre boîte automatique et boîte mécanique. Cette dernière est d’ailleurs très peu pratiquée, alors qu’elle présente beaucoup d’avantages, en réalité est elle surtout méconnue.

 La fonction « automatique » est pour l’embrayage et non la sélection

Dans le cas de la réforme sur le nouveau permis moto de 2013, la passerelle moto est donc instaurée dès la mis en place de l’importante reforme sur le permis de conduire. Dans le détail, si vous passez votre permis moto « automatique » vous avez un code restrictif « 78 » qui vous interdit l’accès aux deux-roues avec une boîte mécanique. Petit rappel, la définition d’un deux-roue automatique concerne en réalité la fonction automatique de l’embrayage. En résumé avec un « Code 78 » vous avez la possibilité de piloter un scooter, mais également une moto si cette dernière ne possède pas de levier d’embrayage. La possibilité de sélectionner les rapports de boîte manuellement ou au pied avec un sélecteur reste tout à fait acceptée à partir du moment où l’embrayage est automatique.

 Juste deux épreuves hors circulation du plateau

Le législateur fait donc bien la différence pour la conduite traditionnelle d’une moto avec un embrayage qui impose de faire patiner ce dernier à basse vitesse et la facilité de conduite des nouvelles générations de transmission qui effectuent cette opération toutes seules. Le patinage de l’embrayage étant de plus désormais clairement inscrit au programme du permis moto. Pour la mise en place de cette passerelle, il fallait donc que l’examen offre à l’inspecteur la possibilité de vérifier que cette technique du patinage de l’embrayage est maîtrisée, donc le déplacement à allure réduite s’est imposé naturellement, il a été complété par une épreuve d’évitement.

Pour la notation sur les deux parcours, il faut obtenir A-A, A-B ou B-A.

En résumé, deux épreuves du plateau permettent de faire supprimer le code restrictif 78, et ce pour l’ensemble des permis moto A, A2 et A1. Il n’y a pas de vérification technique ou d’interrogation orale, ni d’examen en circulation comme pour d’autres permis. Enfin, cette passerelle n’impose pas un code de la route de moins de 5 ans et l’organisation de l’examen est commune avec les autres permis moto, il n’y a donc pas de sessions spécifiques à mettre en place par les centres d’examens.