Tél : 06.51.33.33.41

Conseils de Motard à Motard

Fiches conseils permis moto.

Ces fiches sont des conseils que l’on peut donner à tous les élèves motards, tout au long de leur formation, aussi pour être sûr de ne pas en oublier, les voici en vrac ! N’hésitez pas à me demander des explications, et bonne formation.

Thierry.

Avant de commencer.

  • Quand vous achetez un casque, il peut vous serrer un peu au niveau des joues, mais pas au niveau du front ou des tempes, sinon que de maux de tête inutiles.
  •  Nous avons négocié des partenariats avec un accessoiriste motos, DAFY. Pensez à nous demander des cartes.
  • Les visières noires seules sont à proscrire car dangereuses. Sauf celles qui sont intégrées au casque. Préférez des lunettes de soleil (à essayer avec le casque avant de l’acheter, nous conseillons des branches droites) à une visière fumée.
  • Il est préférable d’acheter un équipement de pluie en deux parties plutôt qu’une combinaison.
  • Préférez une dorsale réelle plutôt que le morceau de mousse incorporé à la plupart des blousons
  • Pour les chaussures assurez-vous que la cheville soit recouverte.

 

 

Avant de commencer les leçons, lisez déjà au moins une fois le livre, et regardez les vidéos du permis sur notre site

Section « Vidéos »..

 

Le plateau.

  • Etre équipé ! Quand vous chutez, il est trop tard.
  • Quand vous posez votre casque, ne le mettez pas sur la selle, c’est la meilleure façon de le faire tomber. Soit vous le glissez sur le rétro droit en passant par l’orifice de la visière, soit, si vous avez peur pour la mousse, vous le posez bien à plat sur le sol.
  • Pour monter sur une moto comme passager, il est préférable de partir du sol et non de prendre appui sur le cale-pied. Ce qui peut, si le pilote ne s’y attend pas faire tomber le pilote et la machine. Si cela pose problème, le pilote mettra la béquille latérale pour vous permettre de partir du cale-pied côté béquille sans déséquilibre. Une chute à l’arrêt avec un carénage vous coutera des centaines d’euros.
  • Ne pas attendre le dernière semaine pour apprendre les fiches ! Trop tard.
  • Sachez que chaque bonne leçon est suivie d’une leçon qui nous paraît moins bonne, voire catastrophique. Un remède à cela, en fin de leçon vous aviez acquis un niveau de conduite. Entre les deux leçons vous allez reperdre un peu de votre assurance. N’espérez pas revenir à ce niveau dès les premières minutes, accordez-vous un quart d’heure, vingt minutes, sinon c’est toute votre leçon qui en pâtira avec des « Aujourd’hui ça ne va pas ! je ne suis pas en forme etc. ».
  • A la différence de beaucoup de formateurs, je ne fais jamais de démonstrations sans équipement, ce n’est pas
  • sans raison. J’en attends de même des élèves, pour votre sécurité. L
  • Quand vous démarrez une injection, n’accélérez pas vous la noyez !
  • Quand vous êtes passager, n’hésitez pas à vous rapprocher du pilote pour éviter de trop modifier l’assiette de la machine (sa position par rapport au sol). Pour éviter de percuter le casque du pilote, une main se tiendra sur une poignée arrière, tandis que l’autre se tiendra au pilote afin d’éviter de faire un salto arrière lors d’une accélération brutale.

 

 

La circulation.

 

  • Ne collez jamais trop près d’un autre véhicule, encore moins d’un autre élève, lui même débutant.
  • Si vous devez vous arrêter, pensez à ne pas mettre au sol le pied exposé à des voitures qui roulent ! Douloureux
  • Sur la route tout ce qui brille, entre autres est dangereux pour notre tenue de route : bandes blanches (essayez de passer entre, cela vous évitera en cas d’obstacle de tomber au freinage), goudron luisant de rejointoiement, peinture de toutes sortes, plaques d’égout, gravillons (ça ne brille pas, mais c’est pire), Les pavés qui ont lorsqu’ils sont mouillés le même coefficient d’adhérence que le gel. Face à tout cela, vous essayerez de ne pas rouler dessus,      de ne pas prendre d’angle dessus, et encore moins de freiner dessus.
  • La pluie pose le même problème, lors des freinages, pour éviter de bloquer la roue avant (synonyme de chute plus que l’arrière) le freinage se fera plus 60-40 voir même 50-50, que nos 70% de l’avant et 30 de l’arrière habituel. Mais, cela ne suffira pas loin de là. Si l’on perd 20% du freinage de l’avant, il faudra penser à baisser la vitesse de 20% aussi.
  • Méfiez vous des arrosages de rond-point qui se font en ½ lune, vous entrez dans un rond-point sur le sec et vous vous retrouvez sur l’angle avec un revêtement mouillé. Dans ces mêmes ronds-points une trace luisante ou une odeur de carburant peut indiquer qu’un camion qui a fait le plein de gasoil, vous a laissé une belle trace sur la chaussée. Si l’une de vos roues passe dessus dans la courbe vous verrez que sur un deux-roues, une roue qui dérape est souvent suffisante pour chuter.
  • En groupe pensez à rouler en quinconce. Outre le fait                   d’une meilleure visibilité, et d’une plus grande possibilité de manœuvre cela vous évitera de mauvaises surprises quand à la conduite de vos collègues Motards, ne serait ce qu’au niveau des trajectoires en courbes.
  • Si vous suivez un autre élève et que celui-ci ne prend pas la bonne direction, suivez le. Je ne peux pas suivre plusieurs directions. Et si vous vous perdez, arrêtez-vous, si nous tournons tous les deux, cela peut durer longtemps, sachant que vous n’êtes assuré que si je suis présent.

 

 

 

L’examen.

  • Dédramatiser le permis. Votre vie n’est pas en jeu. Gardez le côté ludique de la moto.

 

 

Après le permis.

 

  • Après chaque pluie, et de toutes les façons assez régulièrement, pensez à protéger votre câble d’embrayage temps) avec un peu de W-40.
  • On peu rouler avec un câble d’embrayage cassé, en dépannage, mais pensez pour démarrer en 1 ère à débrayer. Le câble est cassé mais pas le contacteur électrique, n’hésitez pas à me poser vos questions.
  • Pensez à contrôler régulièrement la pression des pneus, en effet leur carcasse métallique ne permet pas de voir à l’œil une légère pression faible. Par contre le premier virage vous le rappellera, trop tard ! De toutes les façons, dès que vous trouvez un comportement anormal, commencez par eux.
  • Votre expérience de la voiture sur la route est valable … En voiture. En deux roues le regard des autres est complètement différent, et il faudra accepter de se remettre en question. Ce qui est plus facile à dire qu’à faire. Mais votre vie en dépend. Nous parlerons de nombreux exemples durant votre formation, n’hésitez pas à me questionner.
  • Les remontées de files ou inter-file, posent de nombreux problèmes. Il est impossible d’en faire une liste exhaustive. Par contre, il y a une constante de dangerosité, c’est la vitesse. Une file à l’arrêt se remonte à 15-20 km/h maxi. Au delà de cette vitesse, toute surprise devient dramatique. Surtout pour arriver au feu rouge  L.
  • Quand vous roulez avec votre propre machine, pensez à prendre les choses essentielles comme une bombe anti-crevaison, trousse de secours. A vous de faire votre liste, et de trouver la place.
  • Evitez de mettre dans un sac à dos des objets dangereux pour vous en cas de chute, «U», bloque disque, 44 magnum et autres.