Tél : 06.51.33.33.41

Interrogations Orales.

Les interrogations orales du permis moto sont très importantes le jour de l’examen. Permis Pratique vous livre une version simplifiée avec les questions et les bonnes réponses attendues mais également les clés de compréhension indispensables de ces 12 fiches du permis moto.
Retrouvez enfin l’intégralité du texte officiel des 12 fiches pour le permis 2013. Lire Plus

Vérifications techniques

 

PERMIS MOTO : LES VÉRIFICATIONS TECHNIQUES SUR LA YAMAHA MT-07 EN CONDITIONS D’EXAMEN    

Vous préparez le permis moto sur une Yamaha MT-07 ? Alors découvrez, apprenez et révisez toutes les vérifications techniques exactes pour ce modèle attendu par l’inspecteur et en condition d’examen.

Permis moto : Les vérifications techniques sur la Yamaha MT-07 en conditions d’examen
Pour faire ce sujet nous avons réuni à la fois l’expertise de Formator, notre moniteur apprivoisé, le guide d’évaluation des inspecteurs pour le texte officiel et le manuel du propriétaire de la Yamaha MT-07, qui est disponible ci-dessous en téléchargement. Maintenant, vous avez toutes les chances de prendre un A pour cet exercice somme toute assez simple. Ce sujet est à jour au 1er juillet 2014 avec les modifications du permis moto.
Lors de votre passage devant l’inspecteur, vous devrez répondre à un seul sujet de vérification pour les thèmes : les commandes, les éléments techniques et l’éclairage, et les accessoires de sécurité.
En résumé vous devrez répondre à 3 sujets au hasard sur les 12 que vous devez néanmoins connaître.

 

 

1 – Mise en marche du moteur :

Fiche N°1 : Les commandes – 1 Mise en marche du moteur :

« Texte officiel » :

Le candidat met en marche le moteur, contrôle l’extinction des témoins d’alerte et arrête le moteur à l’aide du coupe-circuit (arrêt d’urgence).

Pour cette vérif, vous devez montrer que vous savez mettre le moteur en marche et l’arrêter en toute sécurité.

1) Mettez le contact en tournant la clé sur ON

2) Vérifiez que tout fonctionne

« je vérifie le bon fonctionnement électrique du tableau de bord».

3) Appuyez sur le bouton du démarreur pour vérifier l’extinction du témoin rouge et déclarez :

« je vérifie l’extinction du témoin d’alerte, il s’éteint ».

4) Après la mise en route, appuyez sur le bouton du coupe-circuit et déclarez :

« j’arrête le moteur à l’aide du coupe-circuit … il fonctionne ».

 

Avant la vérif, vérifiez bien que le point mort est engagé (témoin vert au tableau de bord) et que le coupe circuit à droite et bien sur ON, sans quoi la mise en route du moteur est impossible.

 

 

2 – Commandes d’embrayage et d’accélération

Fiche 1 : Les commandes – 2 Commandes d’embrayage et d’accélération

« Texte officiel » :

Si la motocyclette utilisée est à embrayage mécanique : le candidat vérifie que le câble est non effiloché et que le réglage de la garde est correct (5 mm environ). 
Si la motocyclette utilisée est à embrayage hydraulique : il indique le point de contrôle du niveau.

Accélérateur : le candidat vérifie la bonne rotation de la poignée y compris à la décélération.

 

La XJ6 est équipée d’une commande d’embrayage mécanique, pour cette vérif, vous devez montrer que vous savez contrôler la garde (5 mm environ) et l’état du câble au niveau de la poignée gauche . Pour la poignée d’accélérateur, vous devez vérifier sa rotation et surtout son retour automatique.

1) vous prenez le levier gauche pour l’amener au point où il commence à être dur.

 2) Vous montrez que la garde est correcte et que le câble n’est pas effiloché, vous déclarez :

« La garde de l’embrayage de 5 mm est correcte et le câble n’est pas effiloché ».

3) Vous prenez la poignée d’accélérateur, vous vérifiez sa rotation et son retour automatique, vous déclarez :

« La poignée d’accélérateur tourne librement … son retour fonctionne ».

 

3 – Niveau d’huile moteur

Fiche N°1 : Les éléments techniques – 1 Niveau d’huile moteur

« Texte officiel » :

Le candidat explique la façon de procéder (telle qu’elle est précisée ci-dessous) et indique à l’expert le point de contrôle.

Les explications sur la position de la moto ne seront pas exigées de la part d’un candidat qui a placé la moto sur béquille centrale ou droite pour effectuer la vérification.

Véhicule à carter humide : La moto doit être droite ou sur la béquille centrale (ne pas exiger cette position). Véhicule à carter sec : Il faut faire tourner le moteur au ralenti 2 minutes environ et contrôler immédiatement dès l’arrêt du moteur.

La MT-07 est équipée d’un carter humide et d’un hublot sur le carter moteur du côté gauche complètement en bas  de la moto, elle ne dispose pas de béquille centrale.

1) Vous montrez l’emplacement du hublot et vous déclarez :

« Le niveau d’huile du moteur se contrôle moto droite, moteur éteint à froid à travers le hublot, le niveau correct se situe entre les repères mini et maxi ». 

 

 

4 – Transmission

Fiche N°1 : Les éléments techniques- 2 Transmission

« Texte officiel » :

A chaîne : le candidat contrôle la tension de la chaîne en indiquant la flèche et la position de la moto préconisées par le guide d’utilisation.

A cardan : il indique le point de contrôle du niveau d’huile.

A courroie : il contrôle l’état de la courroie

La MT-07 dispose d’une transmission par chaîne, sa flèche est 51/56 mm au point de contrôle qui est situé sur le brin inférieur de la chaîne, au milieu.

 

1) Vous montrez le point de contrôle sur la chaîne et vous déclarez :

« La tension de chaîne se contrôle ici, la flèche correcte est de 51/56 mm ».

dsc_5227
gal-2602183

 

 

5 – Eclairage avant 

Fiche N°1 : L’éclairage et les accessoires de sécurité – 1 Eclairage avant

« Texte officiel » :

Le candidat vérifie le bon état du ou des optiques et le bon fonctionnement des feux de position, croisement, feux de route.

La PY-07 dispose de commandes d’éclairage standards, le feu de position s’allume automatiquement avec le contact, et le feu de croisement s’allume automatiquement avec le moteur tournant.

1) Vous allumez le contact et vérifiez l’allumage du feu de position et le bon état du phare et vous déclarez :

« Le phare est en bon état propre et le feu de position fonctionne ».

2) Vous démarrez le moteur

3) Vous vérifiez le fonctionnement de l’ampoule en position feu de croisement et feu de route en jouant avec le bouton sur le commodo gauche et vous déclarez :

« Les feux de croisement et de route fonctionnent ».

dsc_5232

 

6 – Indicateurs des changements de direction

Fiche N°1 L’éclairage et les accessoires de sécurité – 2 Indicateurs des changements de direction

« Texte officiel » :

Le candidat vérifie le bon état et le bon fonctionnement des indicateurs de changement de direction.

La MT-07 est équipée de clignotants tout à fait standards

1) Vous mettez le contact

 2 ) Vous actionnez sur le commodo gauche le commutateur des clignotants droit et gauche

 3) Vous vérifiez leurs bon état et fonctionnement à l’avant

 4) Vous vérifiez leurs bon état et fonctionnement à l’arrière, vous déclarez :

 » Les clignotants sont en bon état et fonctionnent à droite et à gauche. »

dsc_5239
dsc_5240

 

 

 

7 – Direction

Fiche N°2 Les commandes – 1 Direction

« Texte officiel » :

Le candidat explique comment il contrôle l’absence de jeu dans la direction sans effectuer l’opération : il faut délester la roue avant et faire tourner le guidon de gauche à droite. Il ne doit pas y avoir de point de résistance.

Cette vérification est juste théorique, vous devez expliquer et simuler cette vérification, techniquement cette dernière doit être effectuée avec la roue levée, ce qui pose des problèmes logiques pendant l’examen.

1) Vous saisissez le guidon avec les deux mains

 2) Vous tournez la direction de la butée droite à la butée gauche et vous déclarez :

« Pour le contrôle de la direction, il faut délester la roue avant et vérifier l’absence de point de résistance en tournant le guidon de butée en butée ».

 

 

8 – Commandes de frein

Fiche N°2 Les commandes – 2 Commandes de frein

« Texte officiel » :

Avant : Il contrôle le niveau. Pour effectuer ce contrôle, le réservoir de liquide de frein doit être à l’horizontale.

Arrière : Commande mécanique : il contrôle l’usure à l’aide du repère prévu à cet effet.

Commande hydraulique : il contrôle le niveau (*).

(*) Le niveau doit être accessible, dans le cas contraire le candidat explique sommairement la façon de procéder (l’obligation de soulever la selle ne constitue pas un motif d’inaccessibilité, l’aide éventuelle apportée par l’accompagnateur pour soulever ou refermer la selle n’entraîne pas une pénalisation du candidat).

Sur la Yamaha MT-07, les commandes de freins sont hydrauliques à l’avant et à l’arrière, pour l’arrière, le réservoir de liquide de frein se situe derrière le cache latéral droit, il est donc inaccessible, la vérif se résume à une vérification théorique du niveau.

1) Commencez par le niveau du frein avant, tournez le guidon (vers la droite si la moto est sur la béquille latérale) pour mettre le bocal noir droit et vérifiez le niveau de liquide par le petit hublot à l’avant en le montrant. Le repère indique le niveau minimum. Vous déclarez ensuite :

« A l’avant, je positionne le réservoir à horizontale en tournant le guidon complètement à droite et je vérifie que le niveau du liquide de frein par le hublot se situe au dessus du niveau mini, ce niveau est correct ».

2) Pour l’arrière, vous indiquez simplement où se situe le réservoir et vous déclarez :

« Pour l’arrière, il est à côté du cache latéral et je vérifie moto droite le niveau du liquide de frein dans le réservoir translucide, ce niveau est correct ». 

 

 

9 – Pneumatique avant ou arrière

Fiche N°2 Les éléments techniques – 1 Pneumatiques, avant ou arrière

« Texte officiel » :

Le candidat contrôle le bon état des flancs (pas de déchirure ni de hernie), de la bande de roulement (sculptures apparentes) et si la pression de gonflage paraît visuellement correcte.

Cette vérif est identique pour toutes les motos et ne pose aucun problème sur la XJ6, elle s’opère en pratique uniquement sur le pneu avant.

 

1) Vous débutez la vérif sur le pneu avant en contrôlant l’absence de défaut sur les 2 flancs, puis vous déclarez :

« Sur le pneu, je contrôle l’absence de déchirure ou de hernie sur les deux flancs ».

2) Vous indiquez ensuite un repère d’usure de la bande de roulement, pour en vérifier l’état et vous déclarez :

« Je vérifie le bon état de la bande de roulement en contrôlant qu’il n’y ait pas de témoin d’usure apparant , il est correcte ».

 3) Vous vérifiez visuellement la pression de gonflage, vous déclarez :

« La pression de gonflage apparaît visuellement correcte ».

 

10 – Suspensions

Fiche N°2 Les éléments techniques – 2 suspensions

« Texte officiel » :

A l’avant le candidat vérifie : Hydraulique : l’absence de fuite au niveau des joints à lèvres (ou de leur protection) de la fourche télescopique.

Avec pression d’air : l’absence de fuite au niveau des joints à lèvres (ou de leur protection) ; il indique la valve servant à l’évacuation ou au complément de pression d’air. Il doit indiquer la valeur de la pression admissible (voir guide d’utilisation).

A l’arrière : Il indique où s’effectue le réglage.

La MT-07 dispose d’une fourche avant hydraulique et sans air, il y a donc ni valve ni pression, ce qui est beaucoup plus simple pour la vérif qui se résume donc à un contrôle de l’étanchéité des joints à lèvres (ou joint spy) entre les tubes et les fourreaux de fourche.

A l’arrière, l’amortisseur central dispose d’un réglage (précharge du ressort) visible et facile d’accès qui s’ajuste avec une clé à ergot contenue dans la trousse à outils à bord de la moto.

1) Vous vérifiez l’absence de fuite d’huile au niveau des joints à lèvres sur le haut des deux fourreaux de fourche et vous déclarez :

« Je vérifie l’absence de fuite d’huile sur les deux joints à lèvres de la suspension avant ».

2) A l’arrière, vous indiquez l’emplacement du réglage de l’amortisseur et vous déclarez :

« Le réglage de l’amortisseur de la suspension arrière est réglable par la bague crantée chromée avec une clé spéciale qui est sous la selle ».

11 – Eclairage arrière et feu de stop

Fiche N°2 L’éclairage et les accessoires de sécurité 1 – Eclairage arrière et feu de stop

« Texte officiel » :

Il contrôle le bon état et fonctionnement de l’éclairage arrière (plaque comprise) et du feu-stop, avec les commandes de frein avant et arrière.

1) Vous mettez le contact et vérifiez l’allumage du feu arrière et vous déclarez :

« Je vérifie le bon fonctionnement du feu arrière, il fonctionne ».

 2) Vous vérifiez l’allumage de l’éclairage de la plaque d’immatriculation, et vous déclarez :

« Je vérifie le bon fonctionnement de l’éclairage de la plaque d’immatriculation, il fonctionne ».

 3) Vous vérifiez le fonctionnement du feu-stop en actionnant le levier de frein avant au guidon et vous déclarez :

« Je vérifie l’allumage du feu-stop avec le frein avant, il fonctionne ».

 4) Vous vérifiez le fonctionnement du feu-stop en actionnant la pédale de frein arrière et vous déclarez :

« Je vérifie l’allumage du feu-stop avec le frein arrière, il fonctionne ».

dsc_5264

 

 

12 – Avertisseur sonore et rétroviseurs

Fiche N°2 L’éclairage et les accessoires de sécurité – 2 Avertisseur sonore et rétroviseurs

« Texte officiel » :

Il vérifie le bon fonctionnement de l’avertisseur sonore, la présence, le bon état et la fixation correcte des deux rétroviseurs.

1) Vous mettez le contact et appuyez sur le bouton du klaxon sur la gauche du guidon et vous déclarez :

« je vérifie le bon fonctionnement de l’avertisseur sonore, il fonctionne ».

2) Vous vérifiez l’état des deux rétroviseurs (miroirs) et de leurs fixations et vous déclarez :

« je vérifie le bon état et la fixation correcte des deux rétroviseurs qui sont ok ».

dsc_5268

 

 

 

Passerelles

Passerelle A2 -> A (Tarifs en fin d’article) <- cliquez là.
 

 Programme de formation pour le passage de la catégorie A2 du permis de conduire à la catégorie A  

 Cette formation est réalisée sous la présence constante et effective de l’enseignant titulaire de l’autorisation d’enseigner la conduite des motocyclettes.

Elle s’inscrit dans une démarche « post-permis » et a notamment pour objectifs :

  • d’amener à la compréhension d’apports théoriques essentiels et/ou spécifiques, à la pratique sécuritaire de la conduite d’une motocyclette de grosse cylindrée ;
  • de comprendre l’utilité de maîtriser les savoir-faire et techniques simples mais indispensables à la pratique sécuritaire de la conduite d’une motocyclette de grosse cylindrée ;

–   de travailler, notamment sur le processus détection-analyse-décision et action, dans le cadre d’un audit de conduite.

 

                                     SEQUENCE 1 : théorie – durée : 2 heures

Présentation – Explications et échanges sur les thèmes suivants : accidentalité – détectabilité – vitesse – conduite et produits psychoactifs.

Présentation– L'(es) élève(s) est (sont) amené(s) à s’exprimer sur leurs pratiques et expériences de la conduite moto (sous forme d’un tour de table en cas de formation collective) à partir des éléments suivants : type de permis détenu(s) et année(s) d’obtention, nombre de km parcourus/an, type de motocyclette(s) utilisée(s), perception des dangers de la route, attentes à l’égard du stage,…).

Accidentalité – Vitesse – Détectabilité

  • Présentation, par l’enseignant, des statistiques globales de l’accidentalité routière et de celles spécifiques à la conduite des motocyclettes.
  • Sensibilisation aux risques spécifiques à la conduite des motocyclettes et aux quatre principaux cas d’accidents impliquant les motocyclettes.
  • Explication et échanges sur les comportements par rapport au phénomène vitesse :
  • Vitesse et perception visuelle ;
  • Vitesse et trajectoire : regard, freinage, maintien de l’allure et accélération ;
  • Vitesse et conséquences sur l’équilibre, la force centrifuge, le freinage, l’adhérence.
  • Explication et échanges sur les raisons du caractère indispensable du port des équipements de protection pour la sécurité et sur les conséquences, pour l’intégrité physique du motard, de l’absence d’équipement ou d’un équipement inadapté en cas d’accident et/ou de chute.

Conduite et produits psychoactifs

  • Statistiques : lien entre produits psychoactifs (notamment alcool, drogues et médicaments) et accidentalité routière.
  • Explications et échanges sur les effets psychologiques et physiologiques des produits psychoactifs dans le cadre de la conduite..
  • Les sanctions.

 

                               SEQUENCE 2 : Maniabilité hors circulation – durée : 2 heures

(Durant cette séquence, chaque élève doit disposer d’une motocyclette)

 

L’objectif de cette séquence n’est pas de reproduire les exercices exigés lors de la formation en vue de l’obtention du permis de conduire de la catégorie A2.

 

Il s’agit de s’adapter à un nouveau véhicule (puissance accrue, poids, réactions modifiées à l’accélération et au freinage…) et surtout de démontrer la nécessité d’anticiper et d’adapter son comportement pour éviter la gestion de situations dangereuses. La réalisation des exercices est laissée au choix du formateur, à partir des thématiques listées ci-dessous ; ces exercices peuvent être réalisés sans et avec passager.

– Explications et travail sur les situations de  « tourne à droite » et de « tourne à gauche » :

  • mouvements et positionnements du regard ;
  • mouvements et positionnements de la tête et du corps ;
  • réalisation d’exercices pour tourner à gauche et à droite d’une main ;
  • comprendre l’utilité du slalom au regard de la réalité des situations rencontrées en circulation et réalisation d’exercices.

– Explications et travail sur le freinage  :

  • utilisation du frein avant et du frein arrière, de façon dissociée ;
  • utilisation du frein avant et arrière, de façon concomitante ;
  • explications sur le transfert des masses ;
  • comment s’arrêter et repartir en courbe.

– Explications et travail sur le contre-braquage :

  • réalisation d’exercices sur l’inclinaison de la machine : travail du guidon, des pieds et des genoux.

 

   SEQUENCE 3 : circulation + clôture de la formation – durée : 3 heures  

Circulation :

L’objectif de cette séquence est de réaliser un audit de la conduite des élèves, principalement axé sur la perception, l’analyse, la prise de décision et l’action.

  • La séquence de circulation s’effectue avec un maximum de quatre élèves.
  • Dans le véhicule suiveur prend(nent) place, l’enseignant, installé au poste de conduite, en liaison radio avec l’élève conducteur de la motocyclette ainsi que, le cas échéant, au maximum trois autres élèves en situation d’écoute pédagogique.
  • Chaque élève effectue 30 minutes au minimum de conduite à l’issue desquelles 10 minutes seront consacrées au bilan de sa prestation.

Ce bilan comprend :

  • le ressenti de l’élève sur sa prestation ;
  • dans le cas d’une formation collective, un échange avec les autres élèves sur ce qu’ils ont perçu de la prestation ;
  • un bilan de cette prestation, réalisé par l’enseignant de la conduite, selon toute méthode à sa convenance, accompagné d’explications et de conseils en lien avec la conduite de motocyclettes de cylindrée importante.



TARIFS


  • FORMATION TRADITIONNELLE

    • 5 Heures de conduite
    • 2 Heures de Sensibilisation

    199 € *

    * (180 € pour nos anciens élèves)

Passerelle A automatique -> A

 LA PASSERELLE DES PERMIS MOTO « AUTOMATIQUE » POUR LA CONDUITE DES DEUX-ROUES À BOITE MÉCANIQUE.

Faire supprimer le code restrictif « 78 » sur un permis moto.

L’une des innovations du tout nouveau permis moto 2013 est de pouvoir passer les trois catégories A, A2 et A1 sur un deux-roues à boîte automatique, comme un scooter ou une moto sans embrayage. Dans ce cas, le permis mentionne le code restrictif 78, n’autorisant que la conduite de ces véhicules et interdit l’accès à ceux équipés d’une boîte mécanique. Néanmoins il existe une passerelle pour pouvoir finalement conduire tous les deux-roues à partir d’un permis automatique « code 78 ». Cette régulation est un examen très simplifié du permis.

En plus de la mise en place des nouveaux permis automatique, la possibilité d’une passerelle vers un permis moto normal et sans restriction a été intelligemment instaurée en 2013. Dans le détail, le concept de la passerelle existe déjà avec le permis B voiture entre boîte automatique et boîte mécanique. Cette dernière est d’ailleurs très peu pratiquée, alors qu’elle présente beaucoup d’avantages, en réalité est elle surtout méconnue.

 La fonction « automatique » est pour l’embrayage et non la sélection

Dans le cas de la réforme sur le nouveau permis moto de 2013, la passerelle moto est donc instaurée dès la mis en place de l’importante reforme sur le permis de conduire. Dans le détail, si vous passez votre permis moto « automatique » vous avez un code restrictif « 78 » qui vous interdit l’accès aux deux-roues avec une boîte mécanique. Petit rappel, la définition d’un deux-roue automatique concerne en réalité la fonction automatique de l’embrayage. En résumé avec un « Code 78 » vous avez la possibilité de piloter un scooter, mais également une moto si cette dernière ne possède pas de levier d’embrayage. La possibilité de sélectionner les rapports de boîte manuellement ou au pied avec un sélecteur reste tout à fait acceptée à partir du moment où l’embrayage est automatique.

 Juste deux épreuves hors circulation du plateau

Le législateur fait donc bien la différence pour la conduite traditionnelle d’une moto avec un embrayage qui impose de faire patiner ce dernier à basse vitesse et la facilité de conduite des nouvelles générations de transmission qui effectuent cette opération toutes seules. Le patinage de l’embrayage étant de plus désormais clairement inscrit au programme du permis moto. Pour la mise en place de cette passerelle, il fallait donc que l’examen offre à l’inspecteur la possibilité de vérifier que cette technique du patinage de l’embrayage est maîtrisée, donc le déplacement à allure réduite s’est imposé naturellement, il a été complété par une épreuve d’évitement.

Pour la notation sur les deux parcours, il faut obtenir A-A, A-B ou B-A.

En résumé, deux épreuves du plateau permettent de faire supprimer le code restrictif 78, et ce pour l’ensemble des permis moto A, A2 et A1. Il n’y a pas de vérification technique ou d’interrogation orale, ni d’examen en circulation comme pour d’autres permis. Enfin, cette passerelle n’impose pas un code de la route de moins de 5 ans et l’organisation de l’examen est commune avec les autres permis moto, il n’y a donc pas de sessions spécifiques à mettre en place par les centres d’examens.

 

Permis et formation A, A1, A2

Permis et formation A

 

 

 

 

http://www.permispratique.com/2013-Les-secrets-du-nouvel-examen-du-permis-moto-A-A2-et-A1_a249.html

 

 

Pour accéder à cette formation directement il faut avoir 24 ans.

Il existe une possibilité pour les moins de 24 ans pour rouler en plus de 35 kw, celle-ci consiste à passer un permis A2 et après deux ans suivre une formation de 7hrs en Moto-école. Lire Plus

Formation 7 heures 125 CC & AM

L’objectif de cette formation est de familiariser le futur conducteur avec ce type de véhicule. Ces 7 heures de théorie et de pratique sont également une occasion unique de réfléchir au comportement et à la place que chacun occupe dans la circulation. La formation met en avant l’importance de la prise de conscience des risques, et la nécessité de respecter les règles. Elle insiste également sur les avantages qu’il y a à adopter une conduite apaisée, respectueuse des autres et de l’environnement. Lire Plus

Les Permis Moto versions automatiques

Les Permis Moto versions automatiques

 

 

 

Ce permis existe en version A1, A 2, A.

L’examen est exactement le même que pour le permis classique, mais, il se passe sur deux-roues automatique, et ne permet que de conduire un véhicule automatique.

Il existe une passerelle afin de transformer ce permis automatique en permis traditionnel.

 

 

http://www.permispratique.com/2013-Les-secrets-du-nouvel-examen-du-permis-moto-A-A2-et-A1_a249.html Lire Plus